Jean Rigolejaune

CaricARTuriste

Sinking Hirst: Some Discomfort Gained from the Acceptance Of the inherent Vacuity of your Art, Mister Hirst.

2020

Aquarium, films adhésifs, acrylique et gesso sur cire.

60 x 40 x 40 cm. 4 kg.

Parodie de "Some Comfort Gained from the Acceptance Of the inherent Lies in everything" de Damien Hirst (1996).

Carousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel image

Damien Hirst est un artiste britannique né en 1965. Il a dominé la scène de l'art britannique à partir des années 1990 et est actuellement l'artiste vivant le plus riche d'Angleterre avec une fortune estimée à $384 millions en 2020.

À partir de 1991, pour « que l'art soit plus réel que ne l'est une peinture », il travaille sur une série constituée de cadavres (requin, zèbre, vache, mouton). Les animaux, parfois coupés pour laisser apparaître leurs organes, sont présentés dans des aquariums remplis de formol.

Alors que pendant des millénaires l'art avait contribué à élever le genre humain, Hirst et son travail (par sa vacuité, son absence d'éthique dans l'utilisation et l'abattage gratuit d'animaux, son immoralisme dans le but de maintenir une cote sur le marché de l'art), illustrent notre transformation en barbares, pour qui l'argent est justification à tout et sens ultime.

La trahison de l'écran (Ceci n'est pas une vie sociale).

2021

Acrylique et gesso sur bois.

60 x 40 x 4 cm. 1,9 kg.

Adaptation contemporaine de "La trahison de l'image (Ceci n'est pas une pipe)" de René Magritte (1928).

Carousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel image

Avec "La trahison de l'image", l'intention de Magritte était de montrer que, même peinte de la manière la plus réaliste qui soit, une pipe représentée dans un tableau n’est pas une pipe, mais seulement l'image d'une pipe, montrée sous un certain aspect, avec un certain point de vue, avec une certaine interprétation, et à un certain moment.

Ce message est toujours pertinent aujourd'hui, mais à l'heure des smartphones et des réseaux sociaux, un autre message se fait encore plus pressant : l'utilisation de la technologie ne doit pas supplanter ce qu'il y a de plus précieux dans les relations de face à face : la qualité des interactions et l’empathie entre les personnes.